Déclaration des élu-e-s Alternative Citoyenne du 3 novembre 2009

Régionales 2010

S’appuyer sur l’offre politique du Front de Gauche pour consolider et élargir le rassemblement

DECLARATION DES ELUES ET ELUS D’ALTERNATIVE CITOYENNE D’ÎLE-DE-FRANCE Régionales 2010 S’appuyer sur l’offre politique du Front de Gauche pour consolider et élargir le rassemblement



Rien n’est plus urgent que de mettre en échec les prétentions de la droite à reconquérir la Région Île-de-France et de porter plus fortement à gauche une vision solidaire, écologique, féministe, antiraciste, et démocratique de son devenir. Notre référence reste celle de 2004, celle de la volonté de donner corps à une gauche de transformation renouvelée et rassemblée. Nous avions alors réussi un rassemblement partiel. Nous voulons aujourd’hui contribuer à l’élargir. Nous nous prévalons d’une expérience unique en France qui, en 2004, a conduit des militantes et militants du PCF, d’Alternative citoyenne et de la Gauche républicaine à se rassembler au 1 er tour des élections régionales dans une liste de la Gauche Populaire et Citoyenne puis à agir ensemble au sein de l’assemblée régionale. En dépit d’un rapport des forces numériques peu favorable vis-à-vis des groupes PS et Verts, les 5 années passées ont démontré l’efficacité du travail commun de notre groupe, fort de sa diversité, élargi au Parti de gauche depuis 2008, en combinant les mobilisations, l’action dans l’assemblée régionale et la présence exigeante dans l’exécutif. Avec l’ensemble du groupe CACRPG, nous avons ainsi pu marquer de notre empreinte les politiques régionales dans des domaines décisifs. Nombre de propositions faites au titre des urgences sociales, de l’écologie, de la démocratie, de la citoyenneté et de la lutte contre les discriminations a été repris et concrétisé. Parfois par des mesures emblématiques, souvent de façon moins visible mais déterminante dans la stabilisation de grandes orientations quand il s’est agi d’arrêter par exemple la stratégie du SDRIF, le plan de mobilisation des transports ou le schéma des formations. D’autres dimensions de l’action régionale n’ont pas cependant été à la hauteur nécessaire, parfois pas assez en rupture avec les politiques nationales de la droite, pas assez en lien avec les mobilisations sociales. Nous sommes aujourd’hui convaincus que pour aller vers des politiques régionales plus audacieuses, répondant mieux aux attentes des populations et des territoires marqués le plus par les inégalités, il faut une dynamique nouvelle à gauche. C’est pourquoi nous apprécions très positivement les propositions du Front de Gauche qui peuvent conduire au rassemblement de tous les réseaux, partis, collectifs, citoyens, militants des quartiers populaires, autour des mobilisations sociales, sociétales et écologiques. Nous voulons nous appuyer sur cette nouvelle offre politique pour la consolider, l’élargir, travailler dans une co-élaboration très large au contenu de son projet pour l’Ile de France. Pour battre la droite et pousser la Région à gauche, nous appelons toutes les forces d’une gauche d’exigence, qu’elles soient politiques, associatives ou syndicales, à y prendre toute leur place.

3 novembre 2009

Les éluEs Alternative Citoyenne au Conseil régional d’Île-de-France Mouloud Aounit, El-Madani Ardjoune, Tarek Ben Hiba, Jean Brafman, Bénédicte Bauret, François Labroille, Mehdi Lallaoui, Claire Villiers, Malika Zediri...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet