zéro plus zéro égale la tête à Momo

Même si il faut s’en réjouir, modestement, les listes pour ces élections municipales ont été un peu colorées. Cependant, le constat est implacable : comme l’avait écrit Vincent Geisser lors des élections législative : zéro plus zéro égale la tête à momo. Et oui, une fois de plus la diversité tant proclamée, tant vantée, tant attendue, n’existera pas pour ces élections municipales. Ainsi sur 37000 communes pas un seul maire issu de l’immigration des ex colonies ne pourra s’asseoir dans le fauteuil du premier magistrat d’une ville de France.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet