Séance du conseil régional du 15 au 19 décembre 2008

Intervention pour faire part du sentiment du groupe CACR sur le rapport de la Chambre régionale des Comptes portant sur le bilan de l’action de l’ARD sur la période 2002-2006.

Rapport d’observations définitives de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de l’association « Paris-Ile-de-France - Agence régionale de développement »

M. le Vice-président, M. le Président,

Ce rapport était attendu. Nous avons beaucoup débattu depuis deux ans de la gestion et des missions de l’ARD. A celles et ceux qui fixaient nos débat sur des enjeux de gestion, la Chambre régionale des comptes apporte une réponse claire. Alors qu’elle ne peut guère être suspectée de complaisance, elle livre une évaluation très favorable de la gestion de l’ARD sur la période 2002- 2006. C’est un élément important qui permet de traiter de l’essentiel, c’est-à-dire des missions de l’Agence. Qu’il s’agisse de ses statuts, de son organisation, de sa comptabilité, de sa gestion, des conventions qu’elle a passées -et notamment avec notre collectivité- de ses actions, de ses coopérations avec les autres collectivités franciliennes, de ses indicateurs ou de son évaluation... quitus est donné à l’ARD ! L’essentiel est ainsi de se projeter sur le Contrat d’objectifs et de moyens pluriannuel que nous avons élaboré et adopté l’an dernier dans une perspective pluriannuelle. Nous avions alors apprécié que l’accent soit particulièrement mis sur des objectifs de développement durable et réduction des inégalités territoriales. C’est leur mise en œuvre qui nous intéresse plus que jamais dans le contexte actuel. Notre séance budgétaire est aujourd’hui largement placée sur l’impact de la crise financière et sur les réponses que notre collectivité peut contribuer à lui apporter. Ce questionnement vaut évidemment pour l’ARD. Dans l’esprit même du contrat d’objectif et de moyens, nous attendons que l’ARD soit mobilisée au service de notre politique, de soutien à l’emploi et l’activité, de valorisation des territoires les plus en difficulté, et d’un authentique développement durable. La présentation qui a été faite, lundi dernier, du « Plan d’action attractivité », lors de la conférence régionale pou l’emploi va dans ce sens. Nous examinerons aussi quelle traduction plus concrète en est faite dans l’annexe budgétaire « développement économique », Je vous remercie de votre attention.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet